Conseil lorsque l'on recueil un chat/chaton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conseil lorsque l'on recueil un chat/chaton

Message par Flotch le Lun 27 Juil - 22:33

Miaou ! Lorsque vous recueillez
un chaton ou un chat



TRANSMIS PAR CANAILLE

la première chose a faire, et c'est impératif, c'est de regarder si il a des parasites (puces,tiques,vers).



Si il a des puces et des tiques, il faut le traiter immédiatement et aussi le vermifuger. Car, souvent, qui dit puces dit vers...

De la présence ou non de parasites dépend sont état de santé.


Si il a des parasites, il faut le traiter d'urgence.
Si il n'en a pas, c'est une chance mais il est tout de même indispensable de faire de la prévention,

Dès que votre chaton ou chat n'aura plus aucun parasite, vous pourrez alors le faire vacciner, stériliser,
et l'identifier soit par tatouage ou par puce électronique. La puce sera prochainement le seul moyen d'identification reconnu, alors autant y penser dès maintenant...


Nota: Dès l'arrivée du printemps, les parasites recommencent à se multiplier.[/b]

Les puces peuplent à nouveau les endroits privilégiés de votre chat : panier, coussins, jardin, voiture....

Protégez votre chat et votre habitat (95% des puces vivent dans l'habitat sous forme invisible d'oeufs de larves en cocon). Une fois installées dans la maison, il est très difficile de s'en débarrasser.

Il est donc indispensable de lutter contre les puces sur l'animal pour éviter qu'elles ne prolifèrent dans votre habitat, de même pour les tiques qui peuvent transmettre des maladie graves.

Protéger votre animal contre les tiques
, c'est réduire les risques pour la santé de votre chat.

Le vermifuge et le traitement antiparasitaire


La vermifugation doit être faite régulièrement chez le jeune chaton, au moins une fois par mois
et doit être accompagnée d'un traitement antiparasitaire externe pour éliminer les puces qui peuvent transmettre, une fois ingérées par le chat, un parasite du tube digestif du type Taenia, le Dipylidium canium. Les tiques, bien que plus rares, se nourrissent aussi de sang et peuvent transmettre des maladies graves (Ehrlichiose, maladie de Lyme).

La dose de produit employée pour le chat est différente de celle administrée au chien.
Votre Vétérinaire sera le meilleur conseiller sur les spécialités adaptées à votre chat. Il ne faut pas donner n'importe quoi car on ne donne pas la même chose à un chaton de 500 grammes et à un chat de 3 kg...

En matière de lutte contre les puces et les tiques, il existe les colliers (c'est mieux que rien mais c'est quand même nocif pour les chats) et les sprays, mais le plus efficace ce sont les pipettes. Le produit est mis au niveau du cou du chat, derrière la tête. Ne pouvant se lécher à cet endroit, aucun risque d'ingestion.

Surtout ne pas utiliser de poudres pour un chat.
Il ne faut pas oublier qu'il se lèche, donc il avale la poudre, très mauvaise pour sa santé, voir nocive.

Pour le chat adulte il faut vermifuger au moins tous les 6 mois, quelques fois plus, et surveiller ses selles.



L'hygiène du chat





Même si il passe beaucoup de temps à se toiletter, votre chat appréciera d'être brossé, surtout si il a de longs poils. Même un chat avec des poils courts appréciera, surtout en période de mue, car il avalera moins de poils lors de son toilettage... d'où moins de risques de le voir régurgiter... car les poils morts encombrent l'oesophage, créant une forme d'irritation. Trop de poils morts dans les intestins peuvent occasionner la constipation qui peut se révéler gravissime chez le chat.

Il faut l'habituer tout jeune à cette séance et la brosse devient vite un bon moment de plaisir.
Ainsi, grâce à un brossage quotidien ou bi-quotidien, vous pourrez mieux surveiller une éventuelle apparition de puces et vous n'aurez ainsi plus qu'à le traiter aussitôt. En même temps que le brossage, on en profite aussi pour vérifier la présence de pellicules ou de champignons.... lesquels peuvent être la teigne... Le traitement de ce champignon parasite sera prochainement traité dans un autre post.



De plus, grâce à ces brossages réguliers, vous éliminerez une partie des poils morts (et il y en aura moins dans votre habitat)... et votre chat aura une robe brillante signe de bonne santé!


La vaccination du chat




"Miaounon, j'aime pas les piquouzes na!"



- Faut le faire quand même, impératif, a dit le véto.

Vaccins a faire :

- Rhinotrachéïte ou herpès virose
- Calicivirose
- Chlamydophilose
- Thyphus ou panleucopénie
- Rage
- Leucose féline

Nota : recommandation Importante

Il est préférable de ne pas vacciner un chat dont l'état général est mauvais, ainsi que ceux qui sont fortement infestés par des parasites internes ou externes.
Un test de dépistage du FeLV et ou FIV est fortement conseillé avant la vaccination contre le FeLV (leucose).

Protocole de Vaccination

En fonction du contexte épidémiologique, de l'environnement et du mode de vie du chat, seul le vétérinaire peut définir un programme de vaccination adapté à votre animal.
Les vaccinations contre les maladies respiratoires, la panleucopénie et la leucose féline peuvent être effectuées dès l'âge de 8 SEMAINES.
La primo-vaccination ou premier vaccin s'effectue en deux injections à 3-5 semaines d'intervalle.
On peut associer plusieurs valences lors de la même injection.

Le rappel de vaccination est impératif un an après la primo-vaccination pour l'ensemble des valences.
La saisonnalité des rappels suivants dépendra du programme de vaccination établi par votre vétérinaire en fonction du type de vaccin utilisé, de l'âge de l'animal, des risques épidémiologiques locaux et de la législation en vigueur.

Recommandation
Le vaccin contre le typhus ne doit pas être administré à une chatte en gestation.


Juste une petite précision quant à la vaccination contre la chlamydiose féline, nécessaire pour presque tous nos matous, sauf les persans qui sont souvent porteurs de cette maladie et auxquels la vaccination provoque la maladie.

Pour eux , il est nécessaire qu'ils n'aient pas ce vaccin.

J'avais été alertée de ce problème, via une amie d'un autre site qui se reconnaîtra. Ma minette étant malade après chaque vaccination, j'avais un peu interrogé son docteur sur cette hypothèse. Dans un premier temps : il ne fallait surtout pas croire tout ce qu'on lisait sur Internet (ce qui est assez souvent vrai, il faut le dire). Sa réponse : Je ne fais pas ce vaccin, mais il y a des risques en ne faisant pas la piqûre anti-inflammatoire après (donc, je n'ai pas pris de risques...) Mais l'année suivante : pas de vaccin contre la chlamydiose = aucun risque de problèmes, pas besoin de l'injection anti-inflammatoire!!!.
Donc, à savoir que ce vaccin n'est pas recommandé pour cette race, ni pour les rejetons issus d'amours hasardeuses et complètement irrespectueux des critères de concours lol! .

La maladie, uniquement dans ce cas, est plus facile à guérir que les complications de ce vaccin.







Quelques liens sur les protocoles de vaccination et aussi des informations sur ce qui se fait ailleurs :

- http://www.aufuret.ch/animaux/page12.htm
- http://www.vet-alfort.fr/consult/vaccinations/protocoles.html
- http://www.passionchats.com/dossiers/sante/vaccination.html
- http://www.phytotherapia.eu/informations_medicales.php?num_info=538
avatar
Flotch


Messages : 759
Date d'inscription : 15/04/2009
Localisation : 54

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum